Cuisine ton identité

24 sept

Le porc français et ses petites têtes d’andouilles

 » Blablablabla [...] Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, et bien le travailleur français sur le palier devient fou [...] et ce n’est pas raciste que de dire cela. »
Jacques Chirac, 20 juin 1991

Si toi aussi, tu veux retrouver ton identité française, celle qui sent bon la fleur des champs, cette recette est faite pour toi !

Ingrédients :

Pour revendiquer ton identité, tu auras besoin :
♥ d’un manque de tolérance : Sois généreux ! Tu peux en ajouter en grande quantité, cet ingrédient phare te permettra de revendiquer tes idées en hurlant que la France est un pays pour les français* (1) alors pas d’étrangers chez nous !
♥ de victimisation : Oui, toi aussi, tes plats n’ont pas la cote sur les autres continents. Les étrangers ont rejeté la couleur de tes plats alors pourquoi ne pas faire la même chose ? Toi aussi tu as connu le racisme anti quiche-Lorraine alors c’est CELUI QUI DIT QUI Y EST OK ? N’oublie pas que si tu as été victime de racisme, tu es tout à fait légitime de faire la même chose. D’ailleurs, Jésus n’aurait pas dû dire  » si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tend lui encore l’autre » mais, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, gifle le sur la joue gauche.
♥ d’avoir de la suite dans les idées : Il est essentiel de te munir de tous les ingrédients dont tu disposes pour parfaire tes arguments. Tu verras, il y aura toujours des gens qui viendront te dire que la cuisine, c’est une affaire de mélange, de saveurs venues d’ailleurs, mais il n’est pas question que quelqu’un vienne te dire comment tu dois gérer ta quiche Lorraine ! C’est un plat Français ou bien ? Chacun à sa place, il ne manquerait plus que celle-ci soit, au fil des siècle remplacée par un plat dont les origines éloignées soient venues coloniser ta cuisine d’antan.

♥ d’un peu de maladie d’Alzheimer : Oublie, oui oublie c’est encore ce qu’il te reste de mieux à faire. Oublie les colonies* française, oublie l’empire que cela à impliqué – Et puis ce n’est pas la même chose, c’était pour le bien des pays, pour les aider à ressembler à notre belle France, celle qui est éduquée, distinguée, riche et développée, fière de sa patrie et de ses conquêtes, le coq bien droit.
♥ de théorie du grand remplacement : Tu n’en a jamais entendu parler ? Fichtre ! C’est un ingrédient que tu dois posséder pour continuer à propager la haine et le mépris dont tu es capable. Il s’agit du grand remplacement de ta quiche lorraine… Hé oui, les plats étrangers et leurs odeurs sont en train de s’emparer de notre beau pays de blancs.

Préparation :

Commencez par la base de votre recette, la victimisation. Celle-ci permet en effet de justifier le reste de votre plat. Ensuite, ajoutez-y de la suite dans les idées afin de lier la base de votre plat au reste des ingrédients. Puis saupoudrez cela avec de la théorie du grand remplacement – laissez infuser la haine et la peur grâce à cette belle théorie – c’est un bon moyen pour faire de vous un illustre érudit dont la parole vraie est écoutée. Enfin, vous pouvez incorporer presque simultanément le manque de tolérance et la maladie d’Alzheimer afin d’être le parfait vieux chnoque de papi raciste. Si votre gâteau ressemble un peu, il est vrai, à Jean Marie Lepen, pas de panique, c’est plutôt bon signe!

*1 Si tu es Européen, il est tout à fait envisageable de partager ces idées, n’oublie pas, ce n’est pas ton appartenance à un pays qui est dérangeant mais bel et bien ta couleur de peau !
*2 Colonie : « Établissement fondé dans un pays moins développé par une nation appartenant à un groupe dominant ; ce pays, placé sous la dépendance du pays occupant, qui en tire profit » (je met ça là, vous en faites bien ce que vous voulez hein…)

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus